Service à domicile pour vos animaux domestiques à Bruxelles : 02 347 71 11

Vous partez au soleil? Comment respecter la faune pendant vos vacances?

Même sur la route, il est important de respecter les limitations de vitesse pour la faune locale du Yucatan au Mexique

L’hiver est bel et bien là chez nous et certains d’entre vous partent au soleil profiter d’un peu plus de chaleur. C’est ce que Sébastien (mon mari) et moi-même avons fait avant de commencer cette grande période d’animal sitting que représentent les fêtes de fin d’année. Une occasion pour nous, de vous faire partager nos conseils basiques si vous participez vous aussi au bien-être animal.

Ne participez pas à l’exploitation animale!

En partant dans le Yucatan, région très touristique du Mexique, notre premier coup de gueule sera envers ceux qui autorisent les « attrapes-touristes » à l’aide d’animaux divers: lionceaux, iguanes, pélikans et j’en passe…! Ils vous proposent de faire une « merveilleuse » photo avec l’animal en vous disant qu’ils sont soucieux de leur bien-être et qu’ils sont en bonne santé. Pas besoin d’être vétérinaire pour savoir que les animaux n’ont rien à faire là, souvent sous un soleil de plomb, pendant de longues heures et bizarrement amorphes et au poil anormalement grisonnant. Tant qu’il y aura des touristes pour faire vivre ce genre de personnes, le marché existera. Extrêmement triste à voir…

Tellement plus émouvant de voir les animaux dans leur milieu naturel! Ici, une tortue qui nous a salué dans la reserve naturelle de Sian'Kaan dans le Yucatan

Découvrez la faune dans leur milieu naturel avec des guides réellement soucieux de la nature

Il est complétement aberrant de croire que si un animal se reproduit en captivité, il soit pour autant heureux! Croyez-vous réellement qu’un dauphin qui par nature nage des kilomètres par jour soit heureux dans un bassin clôturé, souvent sollicité durant de longues heures pour donner un « bisou » aux touristes? Ce n’est pas parce qu’on a l’impression qu’il sourit, qu’il est heureux.

Croyez-moi, voir un dauphin en pleine mer ou croiser une tortue lors d’une session de snorkeling est infiniment plus beau et plus émouvant. C’est malheureusement prouvé, un animal en captivité a une espérance de vie réduite.

Si vous voulez découvrir la faune locale, rien de tel que de vous rendre dans un centre spécialisé qui sera vous guider.

 

A Yal-Ku, les règles sont strictes pour préserver les poissons de cette piscine naturelle

 

N’alimentez pas les animaux et les poissons que vous croisez

Il est très tentant de partager un bout de pain avec un raton laveur mendiant à votre table. Il est important pour son équilibre qu’il cherche par lui-même son alimentation naturelle. Il pourrait oublier facilement ses facultés essentielles.

Il en est de même pour les poissons. De plus, songez à la pollution que cela engendre dans les eaux…

 

Toucher un dauphin c'est lui transmettre nos bactéries humaines... Ici, un dauphin que nous avons croisé à Sian'Kaan

Ne touchez ni aux poissons, ni aux animaux que vous croisez

Mis à part les risques de morsures ou de réactions de défenses des animaux sauvages, les toucher c’est leur transmettre nos bactéries.

Toucher un dauphin c’est lui transmettre toutes les bactéries humaines dont il n’est pas censé être immunisé.

Dans les sites qui le préconisent, n’utilisez pas de crèmes solaire

Si vous voulez pouvoir encore voir des coraux ou des poissons dans les années à venir, respectez les consignes de certains sites qui empêchent de mettre de la crème solaire au profit d’un t-shirt par exemple.

                                                       Bonne vacances!!!

Karina

 

 

Laissez un commentaire